2018/2019 – Construction d’un bâtiment pour rencontres inter-générationnelles

Chantier de Sulaimanyah

Il s’agit de la construction d’une Maison de la Miséricorde sur un terrain mis à disposition par la collectivité de Sulaimanyah.
Ce bâtiment abritera une unité pour séniors, principalement atteint de la maladie d’Alzheimer, ainsi que des locaux pour la petite enfance afin de favoriser les rencontres inter-générationnelles. L’idée consiste à permettre aux familles ayant un membre touché par cette maladie, de vaquer à leurs occupations et de rechercher du travail, sans être bloqué par un malade qui nécessite une présence continue.
Suite à l’obtention du permis de construire de la maison de la miséricorde, Mr Bernard Geyler était présent, mi février, pour la pose de la première pierre en présence des personnalités locales de l’église chaldéenne.

Avancement des travaux :

Début juillet 2018 –
Après avoir terrassé la colline sur plus de 10 m de haut, une préparation du terrain a eu lieu suivie par la pose des collecteurs d’assainissement ainsi que la mise en place d’un béton de propreté, puis d’un coffrage périphérique et enfin des armatures. Aujourd’hui, (voir photos)  c’est le coulage du béton qui, à la place de fondations traditionnelles, va former ce que nous appelons un radier général. Cela signifie que toutes les descentes de charges des 5 étages à construire vont désormais reposer sur cette dalle en béton armé, et transmettre d’une façon uniforme les efforts dans le terrain.
Ce 24 juillet à Sulaimaniyah, et avant de  rencontrer les ambassadeurs de France et d’Allemagne pour déjeuner, Mgr Mirkis, accompagné par les ingénieurs affectés à la construction, a visité le chantier de la maison de la miséricorde qui avance à une allure étonnante.
Désormais ce sont les murs de soutènement et les premiers poteaux qui sont coffrés et coulés. Le chantier utilise des coffrages neufs et emploie du personnel syrien de qualité, ce qui garantira un bel aspect au béton vibré. Le rez de chaussée, en cours de réalisation, est le niveau le plus petit. Il recevra un accueil, une chapelle et une morgue, des services de lingerie et une buanderie, des garages, ainsi qu’un logement pour le gardien.
Début Août – Achèvement des poteaux et murs porteur et mise en place des coffrages permettant de couler la dalle haute du Rez de chaussée c’est à dire celle qui va supporter le premier étage.
Fin Août – Après avoir coffré la dalle haut Rez de chaussée, les ouvriers ont procédé à la pose des armatures métalliques. Les photos montrent également la phase suivante, à savoir la mise en œuvre du béton.
Le chantier sera en arrêt pour une semaine. Début septembre va commencer le coffrage des poteaux et voiles béton qui précèdent la mise en place du coffrage de la dalle haut -et étage.
Le bâtiment s’agrandit d’étage en étage en s’adaptant au terrain très en pente. C’est au niveau 3 que sa taille maximum sera atteinte. On peut rappeler que la surface totale sera de 4500 m² développés sur 5 niveaux

Début septembre – Après le radier général, les poteaux du rez de chaussée et la mise en œuvre de la dalle supportant le 1er étage, désormais les murs en élévation et les poteaux supportant le niveau 2 sont en cours.
Mi septembre – voici deux photos intéressantes :
Photo de gauche : on peut voir la dalle de la salle de conférence, partiellement coulée en pleine masse comme radier général et partiellement coulée sous forme de dalle au dessus des locaux sociaux du personnel de l’établissement.
Deuxième photo : le coté accès au garage en rez de chaussée, et au dessus la zone bureaux . A droite la future salle de conférence.
Troisième photo : murs protégés par de grilles humidifiés pour éviter une prise trop rapide du béton.

Fin septembre – Décoffrage de la salle de conférence

Début octobre  – Dessus de la dalle du niveau 2