Construction d’un bâtiment pour rencontres inter-générationnelles

Chantier de Sulaimanyah

Il s’agit de la construction d’une Maison de la Miséricorde sur un terrain mis à disposition par la collectivité de Sulaimanyah.
Ce bâtiment abritera une unité pour séniors, principalement atteint de la maladie d’Alzheimer, ainsi que des locaux pour la petite enfance afin de favoriser les rencontres inter-générationnelles. L’idée consiste à permettre aux familles ayant un membre touché par cette maladie, de vaquer à leurs occupations et de rechercher du travail, sans être bloqué par un malade qui nécessite une présence continue.
Suite à l’obtention du permis de construire de la maison de la miséricorde, Mr Bernard Geyler était présent, mi février, pour la pose de la première pierre en présence des personnalités locales de l’église chaldéenne.

Avancement des travaux :

Début juillet 2018 –
Après avoir terrassé la colline sur plus de 10 m de haut, une préparation du terrain a eu lieu suivie par la pose des collecteurs d’assainissement ainsi que la mise en place d’un béton de propreté, puis d’un coffrage périphérique et enfin des armatures. Aujourd’hui, (voir photos)  c’est le coulage du béton qui, à la place de fondations traditionnelles, va former ce que nous appelons un radier général. Cela signifie que toutes les descentes de charges des 5 étages à construire vont désormais reposer sur cette dalle en béton armé, et transmettre d’une façon uniforme les efforts dans le terrain.
Ce 24 juillet à Sulaimaniyah, et avant de  rencontrer les ambassadeurs de France et d’Allemagne pour déjeuner, Mgr Mirkis, accompagné par les ingénieurs affectés à la construction, a visité le chantier de la maison de la miséricorde qui avance à une allure étonnante.
Désormais ce sont les murs de soutènement et les premiers poteaux qui sont coffrés et coulés. Le chantier utilise des coffrages neufs et emploie du personnel syrien de qualité, ce qui garantira un bel aspect au béton vibré. Le rez de chaussée, en cours de réalisation, est le niveau le plus petit. Il recevra un accueil, une chapelle et une morgue, des services de lingerie et une buanderie, des garages, ainsi qu’un logement pour le gardien.
Début Août – Achèvement des poteaux et murs porteur et mise en place des coffrages permettant de couler la dalle haute du Rez de chaussée c’est à dire celle qui va supporter le premier étage.
Fin Août – Après avoir coffré la dalle haut Rez de chaussée, les ouvriers ont procédé à la pose des armatures métalliques. Les photos montrent également la phase suivante, à savoir la mise en œuvre du béton.
Le chantier sera en arrêt pour une semaine. Début septembre va commencer le coffrage des poteaux et voiles béton qui précèdent la mise en place du coffrage de la dalle haut -et étage.
Le bâtiment s’agrandit d’étage en étage en s’adaptant au terrain très en pente. C’est au niveau 3 que sa taille maximum sera atteinte. On peut rappeler que la surface totale sera de 4500 m² développés sur 5 niveaux

Début septembre – Après le radier général, les poteaux du rez de chaussée et la mise en œuvre de la dalle supportant le 1er étage, désormais les murs en élévation et les poteaux supportant le niveau 2 sont en cours.
Mi septembre – voici deux photos intéressantes :
Photo de gauche : on peut voir la dalle de la salle de conférence, partiellement coulée en pleine masse comme radier général et partiellement coulée sous forme de dalle au dessus des locaux sociaux du personnel de l’établissement.
Deuxième photo : le coté accès au garage en rez de chaussée, et au dessus la zone bureaux . A droite la future salle de conférence.
Troisième photo : murs protégés par de grilles humidifiés pour éviter une prise trop rapide du béton.

Fin septembre – Décoffrage de la salle de conférence

Début octobre  – Dessus de la dalle du niveau 2

Novembre  – Coffrage de la dalle du niveau 4
Deux semaines n’auront pas été de trop pour poursuivre la mise au point du projet qui évolue au fil du temps.
– Un terrain adjacent mis à notre disposition nous permet de libérer le Niveau 1 au profit des bureaux .
– Les surfaces rendues disponibles en niveau 2 deviennent 4 chambres supplémentaires.
– Le plateau Alzheimer en niveau 3 est adapté de façon à permettre une circulation en boucle des patients autant en intérieur qu’en passant par un jardin privatif protégé. C’est la collaboration des équipes d’une maison similaire du G.H.S.V, avec notre médecin de l’association, le docteur Imbs, qui a permis cette mise au point.
– La maison de la petite enfance est complétée : l’offre comprendra une cuisine et un réfectoire pour assurer les déjeuners. La présence d’un nombre important d’orphelins à Sulaimaniyah va sans doute nous amener à destiner cette maison à eux.
Sur le terrain, le chantier avance à grands pas. C’est le coffrage de la dalle du niveau 4 qui est en cours. Les travaux de structure seront achevés pour fin Janvier.

Aspect financier :
Le contrôle des dépenses a permis de constater que les budgets sont tenus. Les subventions apportées par notre association permettront d’assurer la totalité du gris œuvre.
Notre trésorier, Édouard Wild, va sans doute accompagner Bernard Geyler fin Janvier pour un contrôle en fin de gros œuvre et ainsi pouvoir certifier aux partenaires de l’association la bonne utilisation de l’argent mis à disposition.

Niveau 3 « alzheimer » avec ses modifications pour faciliter la circulation des pensionnaires

Niveau 5 « maison de la petite enfance » avec ses modifications portant sur le rajout d’un réfectoire pour les tout petits et une cuisine attenante

Mi novembre – La dalle du niveau 4 est coulée, et désormais les poteaux qui vont supporter le niveau 5 sont en cours de coffrage. Il ne restera bientôt que le dernier étage à réaliser.
Les délais sont donc parfaitement maîtrisés et respectés.
Bravo à l’équipe entourée par Monsieur Dilan,  le patron du chantier  !

Avancement du chantier à fin novembre –

Début décembre –
La dernière dalle qui recevra le niveau dédié à l’école maternelle est en cours de coffrage. Sur la photo ci-contre on peut observer l’avancement du chantier, sauf le niveau 1 qui à cet endroit est enterré.
– Le niveau 2 visible est de grande hauteur. C’est lui qui reçoit la grande salle de conférence de 350 places. Les maçonneries sont en cours de réalisation.
– Les niveaux dédiés aux Alzheimers sont désormais coulés : ce sont les planchers des niveaux 3 et 4
– Le niveau 5 dont la dalle est en cours de coffrage sera coulé encore avant Noël.
Le gros œuvre avec la mise en œuvre de la dalle de toiture sera achevée pour fin janvier 2019.


Janvier 2019 –
Les étages principaux sont désormais achevés.
Actuellement est en cours de construction, l’étage en retrait de l’école de la petite enfance destinée aux orphelins de la guerre avec daesh, avec ses jardins suspendus pour les enfants et les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Février 2019 – Possibilité de faire le tour complet de l’immeuble qui jaillit désormais du paysage avec ses cinq étages .
En cours actuellement : le coffrage de la dalle haute, c’est à dire de la toiture de l’école. Le planning pour les travaux à venir est établi. Il s’agit d’assurer, d’ici le mois de juin,  le clos couver  : étanchéité, isolation des façades par l’extérieur, crépis, peinture extérieure ainsi que l’ensemble des fenêtres et les murs rideaux.
Parallèlement nous allons, dans cet intervalle, réaliser les cloisons intérieures, toutes construites en briques, ainsi que les murs de soutènement périphériques.

Témoignage de la visite du chantier par  Jean Pierre Cechinni :

J’ai été très impressionné par le concept, les volumes des espaces et surtout par l’énergie et l’engagement que le site évoque. Même si aujourd’hui le béton et le gros oeuvre prédominent « en apparence », l’édifice exprime et présage déjà un caractère, une vocation, dédiés à une très belle cause. Je l’imagine et je l’espère, très bientôt, accueillir ses patients. Des êtres qui, grâce à des hommes tels que toi, pourront trouver un lieu d’accompagnement et de soutien dans leurs épreuves.
Merci pour ce bel exemple.

Les légendes sous les photos reflètent ce qu’elles évoquent pour moi…

Fin Février 2019 – Le chantier avance bien…

Début Avril 2019 – Ces photos montrent l’avancement du chantier et permettent de constater la qualité du travail fourni et le respect scrupuleux des plans.

Juillet 2019 –
Les travaux de gros œuvre sont achevés. 5 niveaux de bâtiment d’un total de 4500 m² se dressent désormais à flanc de coteau.
Le gouverneur du district s’est rendu sur place pour se rendre compte de l’avancement des travaux. Ce chantier interpelle les communautés de la région. « Pourquoi faites-vous cela ? Vos prêtres ont été assassinés, décapités pour certains, vos jeunes femmes sont devenues les otages des groupes armés de daesh comme esclaves sexuelles, les hommes ont été assassinés. Alors pourquoi ? »
L’envie de paix, la volonté de créer un climat permettant le vivre ensemble sont désormais d’actualité. Mais comment faire ? Mgr Mirkis pense que c’est par des gestes forts que l’on est en mesure de favoriser le respect de l’autre, la compréhension de sa différence et le droit de vivre en harmonie dans son pays, là où ses ancêtres ont été évangélisés par Saint-Thomas et ses disciples.

Photo de gauche  : Visite du site en chantier avec le gouverneur du district de Sulaimaniyah : Unis dans un même effort de réconciliation, la poignée de main chaleureuse du gouverneur avec Mgr Mirkis et Bernard Geyler

 

Photo de droite : Mgr Mirkis présente le projet au gouverneur en présence du directeur des travaux, Monsieur Dilan et du Père Ayman, le curé de Sulaimaniyah

 

Voyage en Kurdistan Irakien du 19 au 26 Octobre 2019

La région n’est pas directement affectée par les troubles politiques qui sévissent à Bagdad et dans le Sud du Pays. Le voyage a pu se passer sans encombres.
Avec le directeur du chantier du projet MERCY de Sulaymānīyah, l’ingénieur Dylan, nous avons pu visiter le site et faire le point.

Le bâtiment débarrassé des échafaudages a fière allure. Il est bien visible du périphérique de Sulaymānīyah.

bâtiment
  • Les isolations des murs extérieurs sont terminées ainsi que les enduits.
  • Les isolations en toiture ainsi que les protections en béton sont en place
  • Les réseaux primaires d’eau, d’électricité, d’eau d’incendie, les écoulements des eaux usées, sont en place pour l’essentiel.
  • Les tablettes de fenêtres en marbre sont posées
  • Les fenêtres initialement prévues en PVC seront en définitif en aluminium laqué blanc. Elles seront posées en novembre.
  • Les pergolas brise soleil qui sont le pont de liaison du niveau Alzheimer sont en cours de fabrication en Turquie. Le montage aura lieu en décembre 2019
  • La chambre témoin a été présentée à Mgr MIRKIS,    archevêque de Kirkuk Sulaimaniyah.

Les coûts sont cernés : le budget pour le chantier y compris le mobilier et les équipements techniques et hospitaliers s’élève à 2 600 000€. Le clos couvert achevé d’ici décembre est financé. Il porte sur 1 100 000€.

Désormais les travaux vont se poursuivre pour se terminer selon nos objectifs vers Noël 2020.

Première étape : l’école de la petite enfance au niveau 5 du projet MERCY pour 75 élèves, la salle de 350 places située au niveau 2 ainsi que le logement des Sœurs chaldéennes Indiennes du Kérala qui vont assurer l’encadrement de l’établissement.
Un emprunt du diocèse pour 200 000€ ainsi qu’une recherche de dons pour un montant de 245 850€ devra nous permettre de livrer l’école de la petite enfance et la grande salle du niveau 2 pour avril 2020.

Deuxième étape : la clinique des niveaux 3 et 4.
Si les appels à dons se poursuivent par des résultats concrets, le reste du bâtiment sera achevé pour Noël 2020. Il comporte :
– Le plateau Alzheimer pour 40 lits en Niveau 3
– Le plateau gériatrie pour 42 lits en Niveau 4
– les services techniques du niveau 1  (hall d’accueil, chapelle, morgue, mais aussi cuisine professionnelle, buanderie industrielle, pharmacie centrale)

Le prochain voyage sur site de membres de l’association est prévu fin Janvier – début février.