Ecole Internationale de Jeunes Filles de Sékanian

Visite du Chanoine Philippe BLANC du Diocèse de Monaco

C’est entre le premier et le 5 juin que le Chanoine Philippe Blanc s’est rendu en Irak, tout particulièrement pour visiter Sékanian, où il a été reçu par Mgr Mirkis et Bernard Geyler le président de notre association. Cette visite avait comme but de se rendre compte de l’avancée des travaux de l’Ecole Internationale, mais aussi de remettre un chèque de plus de 120 000€, fruit de l’action de Carême organisée par le diocèse de Monaco au profit de ce projet . Cette très belle somme s’additionne à un apport effectué par Mgr Gollnisch de 200 000€.
Photo : Remise du chèque avec de gauche à droite le Père Sliwa, Bernard Geyler, Mgr Mirkis, le Chanoine Philippe Blanc et le curé de la paroisse de Sékanian
La construction avance bien. Désormais les corps d’état secondaires sont en cours. Une première tranche pourra être livrée pour la rentrée scolaire de septembre 2019.
L’enseignement, exclusivement en Anglais,  sera pratiqué par des sœurs Indiennes du Kérala.

 

Une Vierge pour le sanctuaire de l’école Internationale de Sekanian !

Mgr Mirkis en rêvait…
Trouver un artiste pour réaliser une belle statue de la Vierge destinée à être placée dans le sanctuaire situé à l’entrée de l’école internationale de jeunes filles de Sékanian.
Plusieurs idées ont été évoquées.
Le hasard d’une rencontre a permis de faire connaissance avec un artiste qui est aussi professeur de sculpture à l’école des beaux-arts de Kirkuk. Son travail a interpellé l’archevêque qui lui a confié la réalisation de la statue. Le résultat est une merveille de tendresse exprimée autant dans le visage de la Vierge protectrice, que dans celui des enfants.

Le modèle en terre est désormais achevé. Nous le découvrons dans son atelier. 
Il représente la « Vierge de Sékanian » entourée par cinq enfants protégés sous son  manteau. Cinq enfants, comme les cinq continents.
Prochainement la statue sera placée sur son socle dans le sanctuaire érigé pour cela.
Cinq tirages en réduction de 60 cm de hauteur vont être réalisés en bronze. Ils seront proposés en Occident aux amateurs pour soutenir le projet.